Le 17 janvier 2018, le gouvernement annonce l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Initialement lancé en 1963, puis remis au goût du jour en 2000, le projet de ce nouvel aéroport visait à anticiper la saturation de celui de Nantes-Atlantique. Il rencontre dès les années 70 une opposition en raison des coûts, des dégâts écologiques et de son utilité contestée, qui se renforce dans les années 2000 après la relance du projet. La ZAD ("Zone d'Aménagement Différé") est occupée à partir de 2008 par des militants opposés à cette construction, qui modifient le sens de l'acronyme en "Zone à Défendre".

Après des années d'occupation et de lutte, l'annulation du projet a donné lieu à une grande célébration sur la ZAD pour marquer la victoire des militants. En cette occasion, des dizaines de milliers de personnes ont convergé vers Notre-Dame-des-Landes le 11 février 2018 pour une journée marquée par le défilé d'effigies carnavalesques d'animaux protégés présents sur la ZAD, par l'incendie d'une maquette géante d'avion et par des concerts au milieu du bocage.